Le check-up sauve la vie, l’ERAS permet un retour à la vie normale plus rapidement

17.04.2018

 

Moins de douleurs, une reprise plus rapide du transit, une hospitalisation moins longue

Il n’y a pas si longtemps, une intervention assez lourde telle qu’une résection intestinale impliquait par exemple la pose et le maintien d’une sonde gastrique pendant plusieurs jours, par peur de l’iléus postopératoire et que les sutures ne tiennent pas. L’expérience a montré que les sutures étaient solides et que, au contraire, une reprise rapide du transit permettait de guérir plus rapidement.

L’application entre autres de ces principes avec une réalimentation postopératoire précoce a engendré une réduction significative de la durée d’hospitalisation, sans augmentation du taux de ré-hospitalisation.

« Le retrait des cathéters, une bonne analgésie, une mobilisation très rapide permet un retour à la vie normale, parallèlement à une réalimentation rapide. Il faut être à l’écoute de son corps » conclut le Docteur Chevalley.

Le protocole ERAS a d’abord été développé pour la chirurgie du colon, et a ensuite été adapté à la chirurgie du rectum, du pancréas, et à d’autres interventions et disciplines chirurgicales.

 

 

A propos

Prof. Dr méd. Jacques Proust

Spécialiste en médecine interne générale et gériatrie, membre FMH
Directeur du Centre de Médecine Préventive Nescens

Dr méd. Jean-Pierre Chevalley

Spécialiste en chirurgie, spéc. chirurgie viscérale, membre FMH
 

  • Chirurgie digestive, y compris laparoscopique
  • Chirurgie oncologique
  • Chirurgie endocrinienne