Et si on passait l'hiver sans se blesser.

01.12.2021

Quelles sont les avancées médicales et technologiques dans la prise en charge des patients ?

Rien de révolutionnaire. Ce qui change c’est que les patients sont simultanément traités sur le plan global et personnel. Nous sommes en mesure de proposer un traitement à la carte à partir d’une approche multimodale. C’est un travail d´équipe, ce qui change la donne par rapport au passé. Tout au long de la prise en charge médicale, le patient est suivi par un chirurgien, un médecin du sport, un physiothérapeute et d’autres professionnels du secteur paramédical. L’avantage à la Clinique de Genolier, c’est que tous ces métiers sont sur place et communiquent en continu.

A titre d’exemple, lors d’une rupture du ligament croisé antérieur, la décision d’une prise en charge conservatrice ou chirurgicale se fait “à la carte’’ et dépend de plusieurs facteurs, comme la demande fonctionnelle du patient. Quand on décide d’opérer, on utilise la technique de reconstruction ligamentaire minimale-invasive par arthroscopie. Il est important de s’occuper également des lésions associées cartilagineuses et méniscales afin de retarder l’arrivée de l’arthrose. Dans la mesure du possible, nous commençons la rééducation du genou dès la phase préopératoire : un genou rééduqué, non douloureux avec une bonne mobilité, évoluera beaucoup mieux après l’opération. Le suivi postopératoire a également changé : on évite le plus possible d’immobiliser le patient. On privilégie une mobilisation précoce. Le patient remarche rapidement en s’aidant de cannes. La reprise du sport se fait progressivement sur la base de données objectives à partir d’une batterie des tests sur le retour au sport.

A propos

Dr méd. Roland Gardon

Spécialiste FMH Chirurgie orthopédique et Traumatologie de l'appareil locomoteur