A la rencontre de Kelly Duarte Almeida, Infirmière spécialiste en plaies et cicatrisation à la Clinique de Genolier

22.06.2020

Kelly Duarte Almeida, Infirmière spécialiste en plaies et cicatrisation à la Clinique de Genolier
Kelly Duarte Almeida, Infirmière spécialiste en plaies et cicatrisation à la Clinique de Genolier

 « En plus de l'aspect technique liés aux soins, il y a un grand travail d'acceptation de la plaie fait par le patient au niveau psychologique. Lorsque la plaie d'un patient que j'ai suivi durant quelques temps est cicatrisée ou en voie de fermeture, c'est toujours un plaisir de lui annoncer que c'est certainement la dernière fois que nous nous voyons. Il est alors fier d'y être arrivé et c'est un moment très gratifiant de mon travail.»

 

Pour Kelly Duarte Almeida, il est difficile de citer un « plus beau souvenir » dans sa carrière, ce sont surtout des rencontres, des personnalités qui l’ont marquée et qui lui permettent d’avancer dans sa pratique d’infirmière, et la confortent au quotidien dans le choix de ce métier. Elle mentionne également son plaisir d’évoluer dans une équipe formidable, avec qui elle rigole tous les jours. Durant la période COVID-19, elle s’est portée volontaire aux côtés de ses collègues pour accueillir et soigner les patients testés positifs au virus. « Au début c’était épuisant psychologiquement car nous avions beaucoup d’incertitudes, la crainte du virus et chaque geste demandait une réflexion. Aujourd’hui, avec le recul, cette période m’a obligée à repenser certaines pratiques de mon métier et je pense que cela m’a permis d’améliorer mon travail. » Selon elle, un mot n’est pas suffisant pour qualifier cette expérience mais elle a été émue par l’esprit d’équipe et de famille qui régnait entre le personnel soignant et les médecins. « Il n’y avait plus de distinction entre les gens et leur titre, juste des collègues qui se serraient les coudes pour surmonter ensemble cette période, c’était très touchant ».

Ressortie grandie de cette expérience, Kelly Duarte Almeida a repris son rythme normal de travail et peut continuer à recevoir ses patients en consultation avec son énergie communicative habituelle. Parallèlement à son travail à la Clinique, elle consacre du temps à son fils, à ses amis et au reste de sa famille. « J’aime prendre soin d’eux et c’est une véritable culture dans notre famille. Ce n’est pas par hasard que j’ai trouvé ma vocation d’infirmière et que ma sœur jumelle a également choisi ce métier. »